Fiches & conseils

Allaitement au sein

Pourquoi et comment utiliser un tire-lait ?

85% des mères ayant sevré leur enfant auraient aimé allaiter plus longtemps. Seulement, la plupart d'entre elles se sont trouvées face à quelques soucis : Pas assez de lait, allaitement douloureux, reprendre le travail...
Le tire-lait a été conçu pour vous faciliter la vie! En l’utilisant vous pouvez continuer à faire profiter votre bébé de votre lait maternel si riche en nutriments et sans aucune contrainte. 
 
 
Le tire-lait est utile pour:
 

- Stimuler la production de lait.

- Laisser une place au papa pour donner le biberon.

- Apaiser les douleurs de la poitrine.

 
Grâce au progrès et aux innovations médicales, utiliser un tire-lait aujourd'hui est entièrement indolore. Les tire-lait modernes, manuels ou électriques NUK ou TIGEX, sont désormais conçus pour respecter le corps des femmes.
 
Les tire-lait NUK et TIGEX ont été conçus pour le confort des femmes.
 
Comment utiliser un tire lait ?
 
Utilisez un tire-lait peut s'avérer compliqué les premières fois. Face à une machine, on manque de confiance, on ne considère pas l'acte naturellement et le corps se bloque : pas une goutte ne sort. Au bout de quelques utilisations, tirer son lait deviendra pourtant un jeu d'enfant.
 
 
Voici quelques conseils :
 

- La première fois, choisissez un endroit tranquille, et un moment dans la journée où vous êtes détendue.

- Prenez une position confortable et détendez-vous avant de vous lancer

- Posez une compresse chaude sur votre sein quelques minutes avant d'y poser le tire-lait, cela facilite l'écoulement.

- Massez-vous le sein pour extraire les premières gouttes manuellement.

- Pensez aux picots massants du tire-lait qui devraient apaiser vos douleurs et vos engorgements.

 
 
Deux choses importantes sont à retenir avant de commencer :
 

- Prélevez votre lait en fonction de votre usage. Cependant, pensez bien que le rythme d'allaitement naturel doit être conservé afin de maintenir la production de lait.

- La durée de prélèvement varie d'une femme à l'autre. Ne vous affolez pas si au début il faut du temps pour que le lait coule correctement: comme pour tout, il faut que le corps écoute et s'adapte à vos demandes.

 

 

Les problèmes d’allaitement et leurs solutions:

Les premiers jours après la naissance de votre bébé constituent une période extraordinaire : tout est nouveau et il y a toujours beaucoup de choses à découvrir et à apprendre. Il y aura sûrement quelques incompréhensions et quelques erreurs qui entraîneront des problèmes d’allaitement.
Mais ne vous découragez pas. Personne n’est parfait et il existe une solution à presque tous les problèmes d’allaitement.
 
Problèmes liés à la montée de lait:
Une compresse froide, par exemple en utilisant du yaourt ou des feuilles de chou, peut aider à soulager vos seins lorsqu’ils sont gonflés, chauds ou douloureux. Dans ce cas, vous devez absolument donner le sein le plus fréquemment possible à votre bébé. Si le bébé a du mal à attraper votre sein parce qu’il est trop dur, faites sortir un peu de lait avant la tétée pour le rendre plus souple.
 
Canal lactifère bouché:
Parfois, le lait s’accumule dans le canal lactifère en le bouchant ce qui empêche le lait d’atteindre le téton. Cette partie de votre sein deviendra alors dure et douloureuse. Ce problème résulte, la plupart du temps, du fait que l’enfant n’a pas été mis au sein assez souvent et que le sein n’a donc pas été complètement vidé. Dans ce cas, il faudra allaiter bébé plus souvent. Parfois, le canal peut être bouché à cause du stress, physique ou mental. Dans ce cas, cherchez à vous détendre dans un environnement tranquille avec votre bébé pour que vos seins aussi puissent se détendre. Le canal peut être bouché également parce que vous ne donnez pas le sein à votre bébé correctement. Vous devrez, alors, vérifier une nouvelle fois si votre bébé enveloppe bien avec sa bouche le téton et une partie importante de l’aréole, car c’est la seule façon de vider complètement le sein.
 
Astuce:
Parfois, le bébé mange moins, soit parce qu’il dort profondément, soit parce qu’il est enrhumé. N’hésitez pas à demander l’aide de votre bébé en le réveillant car en lui donnant le sein vous soulagerez la tension de vos seins. Vous pourrez extraire doucement une petite quantité de lait en pressant vos seins ou extraire du lait à l’aide d’un tire-lait pour pouvoir donner à boire au bébé plus tard.
 
Premiers soins en cas d’obstruction du canal lactifère:
En cas d’obstruction du canal lactifère, contactez immédiatement votre sage-femme. Elle est la personne la plus compétente pour identifier la cause de l’obstruction et vous apporter de l’aide en conséquence. Entre-temps, vous pourrez essayer de soulager votre douleur en massant délicatement les zones dures du sein sous une douche chaude et en les refroidissant ensuite avec une compresse froide, par exemple en utilisant du yaourt à peine sorti du réfrigérateur. Faites bien attention d’éviter les tétons et ne mettez jamais de glace sur ceux-ci. Si le canal est bouché, l’enfant doit être mis au sein fréquemment. Pour faire en sorte que les seins soient parfaitement vidés, la position "ballon de rugby" pendant l’allaitement est la plus adaptée. Vous essaierez de placer l’enfant de façon à ce que sa mâchoire se trouve directement en face de la partie la plus douloureuse du sein pour être sûre qu’il vide précisément cette partie en la tétant.
 
Massage des seins et extraction de lait:
Pour aider à déclencher le réflexe d’éjection, vous pourrez appliquer une compresse chaude et masser vos seins avant d’allaiter ou de tirer le lait. Le massage aide également à éviter l’obstruction du canal. Toutes les mères qui allaitent devraient apprendre ces petites astuces. Le massage est également utile lorsque vos seins deviennent vraiment durs et que votre bébé a du mal à les attraper, un massage permettra ainsi d’extraire un peu de lait.
 
Inflammation des seins:
Un engorgement ou la présence de bactéries sur les tétons enflammés ou gercés peuvent entraîner une infection. L’infection se manifestera, comme dans le cas d’une grippe, par des maux de tête ou des courbatures, accompagnés d’une petite fièvre. Puis la température augmentera progressivement et la partie du sein affectée deviendra chaude, rouge et douloureuse. L’infection des seins doit être traitée comme toute maladie : vous devrez donc consulter le plus vite possible votre médecin qui vous prescrira des médicaments adaptés aux femmes qui allaitent ainsi que du repos.
 
Tétons douloureux:
L’inflammation des tétons survient lorsque le bébé est mis au sein trop fréquemment ou dans une position erronée. Une inflammation du téton peut survenir, par exemple, si le bébé ne suce que le téton et non pas toute l’aréole. Si la forme du téton après la tétée a changé, cela veut dire que la position du bébé ou de la mère n’est pas correcte. Certaines femmes ont des tétons particulièrement sensibles. Si vos tétons sont enflammés, gercés, s’ils présentent des crevasses ou s’ils saignent, demandez conseil à votre sage-femme. Des tétons enflammés peuvent faire de l’allaitement une expérience traumatisante car l’enfant en tétant déclenche la douleur.
 
Voici quelques conseils pour soulager vos seins:
  • Laissez circuler librement l’air autour des seins.
  • Faites sortir quelques gouttes de lait en pressant vos seins après la tétée et laissez- les sécher sur le téton. Le lait maternel est un médicament idéal.
  • Soignez tout particulièrement le téton le plus douloureux en permettant au bébé de le sucer très brièvement.
  • Faites sortir le lait qui reste.
  • Utilisez des bouts de sein protège-mamelons NUK quand la douleur devient trop forte.
  • En cas de forte douleur, le tire-lait peut être très utile. L’intensité de l’aspiration peut être réglée de façon à agir délicatement, en aidant ainsi le processus de guérison.
 
Astuce:
Si vos tétons sont enflammés ou s’ils présentent des crevasses ou des saignements, vous devrez faire particulièrement attention à l’hygiène afin d’éviter la formation de bactéries. Changez de coussinets d’allaitement après chaque tétée et lavez-vous toujours les mains avant de toucher vos seins.
 
Important:
Le téton sert uniquement à nourrir le bébé, en aucun cas il ne doit remplacer une sucette.
 
 
 
 
Massez le tissu des seins du bout des doigts, par des mouvements circulaires, en commençant par la partie extérieure du sein et en massant « en spirale » vers le téton.
 
Penchez-vous, tapotez votre sein dans toutes les directions vers le téton, avec la paume de la main.
 
Maintenant, placez le pouce et l’index sur le bord de l’aréole et faites sortir le lait par des mouvements circulaires cadencés.
 
Changez la position du pouce et de l’index autour du téton. Faites attention, toutefois, de ne jamais pincer, tirer ou écraser le sein.

 

Trouver la position idéale pour allaiter

La position dans laquelle vous allez allaiter votre bébé est cruciale : Elle doit en effet permettre à votre bébé de téter correctement, elle doit vous aider à vous reposer entre les tétées et elle doit empêcher que vos tétons soient abîmés.
Quelle que soit la position d’allaitement choisie, votre corps et celui de votre enfant doivent être parfaitement soutenus. Vous pouvez, par exemple, choisir un fauteuil confortable, un oreiller et un repose-pied. Indépendamment de la position que vous choisissez pour allaiter, n’oubliez pas que c’est toujours le bébé qui va au sein et non pas le sein qui va au bébé.
La position allongée sur le côté:
De nombreuses femmes trouvent que la position la plus confortable pour allaiter, juste après la naissance et dans les jours qui suivent, est en étant allongées sur le côté. Cette position peut également être adoptée pour allaiter le bébé pendant la nuit car elle permet de rester au lit et de se détendre. Pour ce faire, la mère et l’enfant doivent être allongés tous les deux sur le côté, ventre contre ventre, avec la bouche de l’enfant au niveau des tétons. La tête et les épaules de la mère doivent être soutenues par un oreiller. Le bébé peut également être soutenu dans cette posture par un coussin d’allaitement ou une serviette.
Astuce:
Prenez le temps de vous familiariser avec la tétée en essayant différentes positions. Ceci facilitera, ensuite, l’allaitement. C’est un effort nécessaire car vous allez consacrer plusieurs heures par jour à cette activité.
 
La madone:
Dans cette position bien connue, le bébé est face à vous. Sa tête repose dans vos bras et son corps est couché sur un coussin d’allaitement ou un autre type de coussin, qui soutient le poids de son corps. Pour être assise plus confortablement, vous pouvez lever vos pieds en les posant sur un repose-pied par exemple, et soutenir votre dos avec un coussin. Votre dos doit toujours être droit et détendu et vous ne devez pas vous pencher sur l’enfant, qui doit être couché horizontalement. Vous pouvez modifier légèrement cette position, en poussant délicatement la tête du bébé contre votre main. Parfois, un léger déplacement peut faire toute la différence.
 
La position « ballon de rugby »:
Dans cette configuration, le bébé, soutenu par un coussin d’allaitement ou un autre type de cous sin, est calé sous votre bras, du côté du sein que vous lui donnez. Lorsque vous regardez le bébé, son nez doit se trouver au niveau de votre téton et ses pieds doivent être face à votre dos. Le bébé doit être complètement allongé sur le côté et le poids de son corps doit être soutenu par un coussin.
Important:
Cette position est particulièrement conseillée pour nourrir simultanément deux jumeaux.
 
 
La position allongée:
C’est la position la plus adaptée si vous avez subi une césarienne ou si vous avez eu un accouchement difficile. Votre buste doit être soutenu par un coussin. Pour que votre ventre soit complètement détendu, le bébé doit être couché sur le côté, à côté de vous, sur un coussin. Cette position vous permet de soutenir le dos du bébé avec votre bras.